#

Laissez-moi vous parler de Fox...

Quel que soit le morceau, vous reconnaîtrez toujours sa voix légèrement enrouée, et son look «chapeau - lunettes noires». Fort de son parcours atypique, rencontrez mon ami, qui se cache derrière ses multiples interprétations.
De Gainsbarre à Joe Cocker, ça reste du Fox...

« Une vie de Ouf »

Fox Nigon chanteur, c'est un concours de circonstances, qui l’amène à mener un combat personnel. Après un AVC qui le prive de l'usage de la parole, il retrouve petit à petit une vie normale, après de longs mois de convalescence et de rééducation, le talent et le dévouement d'une équipe médicale hors pair, et le soutien sans faille de ses proches. Cela sonne le glas de sa vie d'avant, business-man globe-trotter, geek à ses heures, il s'installe en Espagne pour se reconstruire en profitant du soleil, de la mer et du... golf !

« J’ai vu la mort.
Quand on s’en sort, on est plus fort »

C'est là qu'au cours d’une soirée « dîner-concert », après l’empêchement d’un artiste, on lui tend un micro pour dépanner, boucher un trou, amuser… Pour quelqu'un qui encore quelques mois plus tôt, ne pouvait plus parler, non content d’avoir retrouvé la parole, le voilà qui chante, et en plus, sur une scène ! Sans prétention, sans se faire d'idées, juste avec son cœur, et son âme.

« Ce qui les a touchés, c’est ma sincérité.
En vérité, je n’ai pas beaucoup de talent ! »

Sa vraie fierté, c'est cette victoire sur lui-même, sur un état qu'il n'a jamais accepté. La chanson est alors devenue une thérapie, une chance de se dépasser, et surpasser les handicaps. Au fil du temps, il étoffe son répertoire, prend de l’assurance, et à force de pratique et de critiques, réussit à proposer un spectacle abouti qui touche aujourd’hui un public fidèle.

« Ce sont ceux qui m’entourent qui m’ont donné la force de changer ma vie. »

Aujourd’hui, Fox ne se contente pas de chanter les chansons des autres, il est à son tour auteur-compositeur. Ses chansons cachent plusieurs sens, mais sont toutes remplies d’émotion, d’espoir et de vie. Quand il chante le noir, c’est pour mieux vous parler du blanc… Un ami le décrivait comme un crooner ténébreux, j’irais même jusqu’à dire torturé, mais libéré.

« J’ai juste envie de crier ce que j’ai sur le cœur. »

Son travail d’aujourd’hui, il le dédie à une cause : venir en aide aux autres victimes d’AVC. Parce qu’il l’a vécu, parce qu’il s’en est sorti, il veut témoigner qu’il reste toujours une chance, et qu’il faut garder l’espoir. Son message s’adresse surtout aux familles des malades, car quand lui, souhaitait en finir avec la vie, c’est la présence et l’amour de ses proches qui l’ont secouru. Remarcher, reparler, chanter… revivre, tout simplement, c’est parce que d’autres l’ont aidé à s’accrocher qu’il y est parvenu.

« Un jour, il faut rendre ce qu’on vous a donné. »

L’album en préparation, « To be, And to be ! », sera réalisé au profit de l’association SAFE (Stroke Alliance for Europe), member de WSO (World stroke organization).

« Je dois témoigner.
Je suis la preuve que c’est possible ! »

Article écrit par Cédric Robert.